Le Chief Data Officer : essor d’une nouvelle génération de DSI

Retour sur le blog

Émergence du Chief Data Officer

Auparavant traitée par les DSI (Direction des Systèmes d’Informations), la donnée est désormais confiée de plus en plus au Chief Data Officer. L’émergence déjà bien avancée du web et des réseaux sociaux amène en effet progressivement les entreprises à se munir d’un CDO , si bien que, selon Gartner, d’ici 2019, 90% des grandes entreprises compteront au moins un CDO, dans leurs équipes.

Placé en tant qu’interlocuteur privilégié quand il s’agit de data, le CDO est en charge d’assurer une liaison entre les collaborateurs afin de porter le sujet du digital sur le devant la scène. Il veille notamment à rendre accessible et compréhensible les données dans l’entreprise.

Il se consacre donc pleinement à la donnée, qui, dotée d’une importance majeure, domine le business world.

Le rôle du Chief Data Officer (CDO) porte avant tout sur l’optimisation de la base client dont dispose une entreprise, il gère et exploite l’information pour en tirer un maximum de profit. Véritable garant de la qualité de la donnée de l’entreprise, le CDO est chargé de la mise en place des projets de Big Data.

Attention à ne pas confondre le Chief Data Officer avec le Chief Digital Officer que l’on nomme également CDO.

Les responsabilités du CDO

Même si cette fonction est encore peu développée en France par rapport aux Etats-Unis, le CDO possède de multiples responsabilités au sein de l’entreprise. Il est notamment chargé de sensibiliser tous les acteurs de l‘entreprise autour de la donnée tout en concordance avec les objectifs stratégiques de l’organisme pour lequel il travaille.

Il doit également lier une relation de confiance avec les métiers, car tous utilisent quotidiennement la donnée. Gérer l’ensemble des data collectées en temps réel et les exploiter de manière pérenne ? Voici tout l’enjeu de la fonction du Chief Data Officer.

S’il fallait synthétiser les responsabilités du CDO nous dirions que celles-ci concernent :

  • L’évaluation de la maturité numérique de l’entreprise et de ses collaborateurs,
  • Les changements de la chaîne de valeurs (flux de production et organisation du travail),
  • La recherche d’opportunités de croissance : générer des leads, des nouveaux clients, des revenus,
  • Le marketing,
  • La communication externe.

Les difficultés que peuvent rencontrer les Chiefs Data Officer

L’accès à la donnée est une réelle problématique pour tout garant de la Data, volatile et bien souvent incertaine, identifier l’ensemble de la donnée disponible dans l’entreprise constitue donc la principale difficulté des CDO. Ce qui nous conduit naturellement à une seconde problématique portant sur la qualité des données. Il est nécessaire de reconnaître celles qui seront réellement utiles de celles qui n’auront qu’un rôle secondaire au bon fonctionnement de la stratégie adoptée par un dirigeant . Ainsi, le CDO doit être au fait des enjeux de l’entreprise car c’est sur ses épaules que reposent la gestion des données.

Bien que cette fonction se généralise, sa jeunesse ne lui confère guère de réel atout. Le CDO n’accomplira pas les mêmes fonctions dans toutes les entreprises. De plus, celles-ci ne souhaitent pas toujours créer un poste de CDO, sous estimant ses missions et pensant à tort, confier le traitement de la donnée aux départements marketing et direction clients par exemple.

Ainsi même si les contours de ce métier sont encore en train d’être dessinés, avec la nouvelle réglementation axée sur la protection des données personnelles (RGPD), le rôle du CDO va certainement être amené à de plus en plus se développer…

Découvrez MyReport en 1 minute

Comment MyReport permet d’exploiter toutes les données de votre entreprise pour étayer vos décisions
Voir la demo

Ces articles peuvent vous intéresser