5 arguments pour vendre un entrepôt de données à sa direction générale

Retour sur le blog

Au cœur des entreprises, le DSI est doté d’une vision transverse des besoins en données de l’entreprise, associée à une conscience des enjeux de gouvernance de la data. En tant que « Business Partner » des métiers, il est le mieux placé pour s’assurer durablement du respect des exigences de qualité, de cohérence, de stabilité et d’accessibilité des données, indispensables pour améliorer la prise de décision et la capacité d’anticipation à tous les étages de l’entreprise.

Afin d’initier une démarche décisionnelle sur des bases solides et durables, la construction d’un entrepôt de données est alors incontournable. Encore faut-il être à même d’en expliciter les bénéfices !

Comment présenter la valeur d’un entrepôt de données à sa direction générale en quelques points ultra-concrets ? Réponse ici.

1mn30 pour clarifier ce qu’est un entrepôt de données auprès de votre direction générale

L’entrepôt de données (ou datawarehouse) est une base de données indépendante, qui connecte et harmonise de grandes quantités de données provenant de multiples sources internes ou externes de l’entreprise : systèmes opérationnels de production, ERP, gestion comptable et financières, ventes, achats.

Dédié aux besoins décisionnels, l’entrepôt de données capitalise sur les systèmes d’entreprise en place mais ne se limite pas à copier les données opérationnelles. En effet, les données sont au préalable nettoyées, contextualisées et structurées automatiquement selon un référentiel propre à l’entreprise, commun à tous les métiers.

Ainsi, il constitue LA source de vérité pour une organisation donnée. Il peut alors nourrir la Business Intelligence, le reporting et l’analyse et permettre à l’entreprise d’exploiter ses données en toute confiance.

5 bénéfices clefs de l’entrepôt de données, illustrés par des situations concrètes

1. Construire une vision fiable et partagée des données

« Vous avez peut-être déjà vécu cette situation, lors d’un comité de direction. Plusieurs directions présentent leurs tableaux de bord et certaines données essentielles comme le chiffre d’affaires diffèrent. S’ensuit une discussion improductive sur la véracité et la cohérence des chiffres, au détriment d’une collaboration centrée sur le développement de l’entreprise. »

Avec un entrepôt de données, toute l’entreprise partage des indicateurs cohérents et bien compris. Pour construire un entrepôt de données, l’entreprise se dote au préalable d’un vocabulaire commun (référentiel de données), clairement défini et documenté. Cette clarification se fait d’abord métier par métier avant d’être modélisé de manière transverse, à l’échelle de l’entreprise. Le fait que les données soient normalisées, rationalisées et contextualisées permet de garantir leur cohérence, et ainsi de s’assurer de la qualité des analyses. Des alertes fondées sur les règles de gestion définies par l’entreprise permettent d’accroitre la qualité des données au plus tôt dans la chaîne.

2. Développer l’accessibilité de la donnée

« L’une des directions de votre entreprise souhaite mener une analyse spécifique pour prendre une décision majeure. Or, l’ERP ne propose que des tableaux de bord standard et certaines données ne sont pas prises en compte. Dans tous les cas, l’extraction des données prend du temps et nécessite de nombreuses manipulations, qui ne peuvent être faites que par le service informatique.»

Avec un entrepôt de données, la base de données est prête à être interrogée, à la disposition des métiers. Les solutions décisionnelles comme My Report de Report One, qui incluent à la fois un entrepôt de données et des outils simples et intuitifs de requêtage et de visualisation de la donnée rendent les données accessibles, explicites et parlantes.

Les requêtes sont également plus rapides, car l’entrepôt de données est conçu pour permettre l’extraction et l’analyse rapides des données, avec peu ou pas d’aide du service informatique. Même si un large volume de données doit être analysé, les performances des autres systèmes de l’entreprise ne seront jamais perturbées.

3. Maîtriser la sécurité de l’information

« La direction générale et la direction financière souhaiteraient avoir une vue partagée et comparable de leurs différentes filiales. Pour autant, le périmètre de chacun des managers doit être strictement respecté.»

Avec un entrepôt de données, les différentes directions gagnent en autonomie alors que l’entreprise conserve une totale maîtrise de l’information, même centralisée et consolidée. Une fois, les règles d’accès aux données définies, une gestion fine des droits d’accès permet de protéger cet actif de l’entreprise.

4. Exploiter une nouvelle richesse pour de meilleures décisions

« Un distributeur constate un écart de stock conséquent d’une année sur l’autre. Identifier l’origine de ce delta nécessite l’analyse de multiples informations, documents et procédures. Avec un entrepôt de données, il serait plus efficace de pouvoir générer des reportings très précis à partir de nouvelles données d’exploitables, détaillant avec précision les stocks. »

L’entrepôt de données permet de désiloter les données et favorise le croisement des informations pour enrichir et affiner les analyses. En outre, l’entrepôt de données donne une visibilité sur les données historiques, sans contrainte de volume. Il est donc possible d’analyser les tendances et les expériences passées, de construire des prévisionnels plus fiables et d’améliorer le pilotage de l’activité au quotidien. Les tableaux de bord, les indicateurs clés de performance, les alertes et les rapports permettent de redécouvrir les données, avec un autre regard et d’approfondir ses analyses.

5. Faire évoluer l’entrepôt de données et les solutions décisionnelles au rythme de l’entreprise

« Par principe, l’analyse décisionnelle est évolutive, en termes de données traitées, de périmètre et de modèles d’analyses. De nouvelles demandes et projets sont le signe d’une culture data qui se développe, sous l’impulsion de la curiosité et du besoin croissants des utilisateurs d’une part et de l’enrichissement des solutions par exemple en termes de de datavisualisation. »

Un système décisionnel fondé sur un entrepôt de donnée offre la possibilité de commencer à petite échelle et d’étendre le périmètre selon les besoins de l’entreprise et le développement d’une culture de la donnée dans l’organisation. La nature et le volume des données traitées peuvent évoluer sans difficulté majeure au fur et à mesure de la prise de conscience de la valeur de la donnée.

En synthèse, sans entrepôt de données, il est très difficile d’associer des données provenant de sources multiples, de s’assurer leur qualité et cohérence dans le temps et d’obtenir une vue éclairée des données à court, moyen et long terme. Un tel investissement permet de construire un véritable moteur d’analyse de la donnée plutôt que de réagir sous contrainte à des demandes ponctuelles. C’est l’opportunité de donner une nouvelle impulsion facilitant la prise de recul de chacun au profit de l’entreprise.

MyReport, la solution de BI adaptée pour les PME

Découvrez en vidéo, comment la solution MyReport peut changer votre entreprise
Ces articles peuvent vous intéresser